Les risques lis aux incendies

En France il y a un 1 incendie toutes les 2 minutes…
Si la plupart des incendies se déclarent le jour, 70 % des incendies meurtriers ont lieu la nuit. On compte chaque année 10 000 victimes d'incendies dont environ 460 décès.


L'incendie domestique est la 2ème cause de mortalité accidentelle chez les enfants de moins de 5 ans…
Une personne sur deux décède ou est hospitalisée dans un état grave…

Quand il ne tue pas, l’incendie entraîne chez les victimes de très graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques.

Quelles sont les conséquences ?

Les fumées et les gaz

Ils peuvent tuer en quelques minutes. Un incendie peut couver pendant plusieurs heures avant que les flammes n’apparaissent. Les victimes sont généralement intoxiquées pendant leur sommeil par les fumées toxiques. Une victime intoxiquée est incapable de fuir, et une simple exposition aux fumées, même brève, peut donner lieu à un handicap à vie (asthme chronique, insuffisance rénale, hépatique, cardiaque et respiratoire…).

Les flammes et la chaleur

Ils peuvent provoquer de graves brûlures. En cas d’incendie, la température peut monter à 600°C en 5 minutes dans un espace clos.


La rapidité de propagation

Un feu et ses fumées toxiques se propagent très vite, les victimes ont très peu de temps pour réagir et subissent rapidement des difficultés à s’orienter pour fuir. La panique pousse certains à se jeter par la fenêtre.


Mesures élémentaires de prévention

  • Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit.
  • Une installation électrique saine, sans surcharge des circuits sur une même prise permet de limiter les risques d’incendie. Tous les appareils électriques sont potentiellement dangereux. Ils sont responsables d’un incendie sur quatre : prise multiple utilisée en surpuissance, fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier…
  • Faites entretenir périodiquement vos installations de gaz et d’électricité.
  • Veiller à ce que les installations de chauffage soient régulièrement entretenues : la cheminée et les conduits doivent être ramonés une fois par an (obligatoire pour les assurances habitation) surtout si on chauffe au fioul ou au bois. Le ramonage mécanique effectué par des professionnels qualifiés reste le meilleur procédé.
  • Pas de stockage inutile de combustibles (cartons, papiers) et de produits inflammables (alcool, essence…) surtout à proximité des sources de chaleur.
  • Laisser les produits inflammables loin des radiateurs, ampoules, bougies, plaques chauffantes…
  • Dans la cuisine, Ne jamais laisser de casseroles, de poêles ou de plats sur le feu sans surveillance. Attention aussi au grille-pain ainsi qu’à tout appareil électrique. Ne pas laisser branchés les appareils électroménagers inutilisés.
  • Ne pas utiliser d’alcool ou d’essence pour allumer la cheminée ou le barbecue. Protéger les foyers ouverts d’une grille pare-feu.
  • Mettre allumettes et briquets hors de portée des enfants. Leur apprendre que le feu est dangereux et qu’il fait très mal.
  • Veillez à ce que les personnes vulnérables (enfants et personnes âgées) ne soient jamais laissées seules ; ne pouvant ni fuir rapidement, ni maîtriser seules un début d’incendie, elles sont souvent les premières victimes.

 

Equipements de protection

Détecteurs de fumées

Installez ou faites installer chez vous des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF), de préférence à proximité des zones de sommeil. Il est important qu'ils soient conformes à la norme NF-EN 14 604.

La majorité des incendies domestiques peut être évitée, si les victimes sont alertées dès le début de l’incendie et si elles savent réagir face au feu. Les DAAF sont le seul moyen de ne
pas être victime des feux nocturnes, particulièrement meurtriers.

En avertissant dès la formation d’une fumée dans la pièce, les DAAF permettent aux habitants de maîtriser le départ du feu à temps, ou de fuir sans être victimes des émanations, diminuant ainsi considérablement le taux de mortalité.


Extincteurs

Les extincteurs et les aérosols à fonction extinctrice permettent d’intervenir sur un grand nombre de départs de feux et de limiter au maximum les dégâts matériels provoqués par les flammes.

S’ils peuvent trouver place dans tous les foyers, le taux d’équipement des particuliers reste paradoxalement faible, malgré la simplicité et la grande utilité de ces matériels de sécurité.

Plus les extincteurs seront placés à des endroits facilement et rapidement accessibles, plus les habitants pourront réagir rapidement et circonscrire un feu naissant.

Les extincteurs sont soumis à des normes strictes, et doivent être vérifiés et entretenus régulièrement.