Championnat De France N1 à NICE: LA RELEVE EST BIEN LA

Les sceptiques sont désormais rassurés. Les organisations des championnats N2 à Tarbes puis des championnats N1 à Nice sont une pleine réussite. Tout d’abord le nombre des participants parle en notre faveur. 800 athlètes inscrits sur les compétitions nationales, le décor a désormais franchement changé.
Mais au-delà du chiffre, il nous faut maintenant évoquer le niveau de performance jamais égalé dans notre histoire fédérale.
 
Margaux Lacan et Louis Sam s’annoncent comme les leaders de demain.
Le Club de Royan peut être fier. Son protégé, Tom Besson Gazon marque son entrée dans la cour des grands avec trois records de France dans la catégorie minimes. 
Cinq des six épreuves cadettes remportées par une Margaux Lacan impériale.  Le pôle espoir de Montpellier dans sa première année de vie permet à cette athlète de prouver à quel point ses qualités sont réelles. Nul doute qu’elle devrait briller dans les futures rencontres internationales qui vont jalonner désormais sa carrière d’athlète.
Océane Dhinault autre sociétaire du centre entraînement s’adjuge le titre sur le 100 Bouée tube.
Louis Sam effectue la même razzia chez les cadets avec des performances et des records avec lesquels il faudra désormais compter. Une prime particulière à un Yoann Coutanceau hyper combatif qui devance le leader cadet sur un 50 mannequin d’anthlogie, record de France à la clé.
Florian Wagner et Maxime Oustalet dépoussièrent les records du 50 Mannequin et du 100 Mannequin Palmes chez les juniors. La marche reste néanmoins importante jusqu’à la catégorie reine des seniors. C’est là que Jeremy Badre frappe fort en amenant le nouveau record du 50 mannequin sous les 29 ‘’ 45.
 
Le mot du DTN
Nice a réussi ses championnats. L’équipe organisatrice a oeuvré magnifiquement pour faire de cet événement une manifestation qui marquera notre vie fédérale. Nous rêvons désormais d’une Rescue dans cette même ville. Qui sait, l’avenir nous donnera-t-il raison.
Notre politique sportive a pris depuis cinq années maintenant un virage radical. Qui oserait aujourd’hui mettre en doute les options que nous avons prises ? Les centres d’entraînement de Montpellier et nos résultats internationaux, l’emploi de cadres fédéraux performants, les partenariats établis avec de grandes institutions comme l’UNSS, l’ancrage dans la formation professionnelle de nos futurs éducateurs par la mise en place des brevets professionnels, je ne parle même pas de l’organisation des championnats du monde en 2014, autant d’arguments qui nous permettent de garder la tête haute et surtout d’être fiers de nos athlètes.
Mais notre monde  sportif est le reflet du monde qui nous entoure. Certains sont faits pour être perpétuellement insatisfaits et critiques. Seulement critiques, surtout pas acteurs. Mais il y a tellement de bonnes volontés aujourd’hui (pour exemple une centaine d’officiels à Nice) que ceux qui pourraient apparaître comme les instigateurs d’un contre-pouvoir n’existent plus. Manquant aux règles les plus basiques de la bienséance et de l’esprit sportif, ils se fondent dans le décor avec au fond d’eux-mêmes l’espoir que cette magnifique machine puisse se gripper. C’est là leur quête suprême.
Bien triste d’exister au travers du rêve d’un hypothétique échec d’un monde auquel ils n’ont d’ailleurs rien compris. 
Mais, nous avançons et avancerons encore, gratifiés par le bonheur de tous ces sauveteurs, de leurs familles et leur encadrement. Notre ministère de tutelle nous accorde sa confiance et nous accompagne avec une convention d’objectifs en constante augmentation, un parcours d’excellence sportive validé et la possibilité de voir notre nombre de sportifs sur liste de haut niveau en croissance. 
Le nombre de compétitions sur le territoire national est désormais très conséquent. La commission sportive nationale va s’attacher à travailler sur des dossiers permettant d’améliorer le fonctionnement existant touchant à la fois la formation des officiels, les modes d’intégration aux championnats  N2 et N1, la diffusion d’informations touchant à la formation des cadres. Ce projet vise dans sa globalité à permettre un développement harmonieux de toutes nos tranches d’âge, masters compris. 
Nous devrions enfin être accueilli au centre de Voile de La Grande Motte en ce qui concerne l’entraînement côtier des deux pôles de Montpellier. J’ai dit tout l’intérêt qui est le nôtre de nous pencher de manière plus affirmée sur cette valence si nous voulons gagner des places au niveau mondial. Ce site privilégié doit nous donner l’opportunité de travailler dans des conditions bien meilleures pour le but que nous nous sommes fixés.
 
 
Télécharger : r308284_7_affiche.jpg
Toutes les actualités