Tendances sur les routes de l'été : jaune et triangle

Le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR),à l'instar de nombreux autres pays européens, oblige à ce que les conducteurs de tout véhicule doivent disposer d'un gilet de sécurité et d'un triangle de pré-signalisation.

Cette obligation concerne les conducteurs de véhicules immatriculés en France, de même que les conducteurs de véhicules étrangers circulant en France. En revanche, elle ne s'applique pas aux conducteurs de véhicules à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur non-carrossés.

Mais comment doit-on les utiliser ?

Le gilet de sécurité doit être porté par le conducteur avant de sortir du véhicule, de nuit comme de jour, quelles que soient les conditions de visibilité, à la suite d'un arrêt d'urgence. Le gilet doit être facilement accessible (dans la boîte à gants, sous le siège, etc.).

Le triangle de pré-signalisation doit se trouver à bord du véhicule. Après avoir revêtu un gilet de sécurité, le conducteur doit placer le triangle sur la chaussée à une distance de 30 mètres au moins de son véhicule ou de l'obstacle à signaler. S'il est immobilisé en sortie d'un virage, le triangle doit être installé en amont de l'entrée de ce virage. L'allumage des feux de détresse reste obligatoire, lorsque le véhicule en est équipé.

Le gilet de sécurité et le triangle de pré-signalisation n'écartent pas le danger. Chacun doit se conformer aux consignes de sécurité propres à certaines situations. Par exemple, sur autoroute, il est impératif de sortir de son véhicule, côté passager, et de se placer immédiatement de l'autre côté de la glissière de sécurité.
Le gilet et le triangle doivent être conformes à la règlementation en vigueur (marquage Communauté européenne "CE" pour le gilet et certification par le marquage "E 27 R" pour le triangle).

Télécharger :
Toutes les actualités